IVG Avortement

Une grossesse, ce peut être un sacré problème … Imprévue, malvenue, impossible, rejetée.
Difficultés personnelles, de couples, difficultés financières, professionnelles…?
Ce n’est pas le moment. Ce n’est pas « raisonnable ».

L’IVG apparaît comme la meilleure solution

A ce stade, c’est l’IVG qui apparaît comme la meilleure solution. Mais comment ? Quelle « technique » d’avortement ? ? Plus vite ce sera fait…
Pourtant l’IVG n’est pas une perspective qu’on envisage de gaîté de coeur. Avorter n’est pas un évènement anodin dans la vie d’une femme. On peut se sentir profondément triste, angoissée, hésitante.
Pas facile non plus pour un couple. Si c’est l’homme qui réclame l’IVG, parce qu’il ne sent pas devenir (ou redevenir) père, pas évident que ce couple s’en remette. Un compagnon peut-il comprendre ce qui signifie pour une femme d’interrompre une grossesse ? C’est si intime ! Plusieurs destins sont en jeu. Mais peut-on échapper à l’IVG ? Y a-t-il une autre solution ?

 Après l’avortement ?  Soulagement et mal être

Et que se passe-t-il après l’avortement ? Entre soulagement et mal être les femmes vivent des émotions multiples, souvent contradictoires. Est-ce que c’était la bonne décision ? Parfois viennent des larmes, une impression de vide, des insomnies, des idées noires, un sentiment de culpabilité. Est-ce que cela va durer ? Que faire pour revivre après l’IVG ? Peut-on se faire aider ?