Handicap et IMG

Quand s’annonce un handicap ou une malformation…

C’est un rêve qui s’effondre… Celui d’une grossesse sans histoire et d’un bébé en pleine forme. Parfois, l’annonce du problème est progressive : conclusions d’une série d’examens de plus en plus précis. A moins que ces examens  ne soient finalement rassurants : cela arrive souvent après un un temps d’attente bien angoissant. Ouf !

D’autres fois, tout bascule en un instant : quelque chose ne va pas, quelque chose de grave …!

Dans tous les cas, les parents reçoivent avec une grande violence l’annonce d’une malformation ou d’un handicap.  C’est bien souvent l’abattement. Que va-t-il devenir ? Qu’allons-nous devenir ? C’est impossible !
Dans l’imagination de certaines femmes enceintes ou de certains pères, leur enfant n’est plus qu’un monstre, résumé à sa maladie ou à son handicap. Peut-on vivre avec cette idée ?

L’interruption médicale de grossesse est proposée très vite …

L’interruption médicale de grossesse (IMG) est souvent proposée ou demandée très vite… Pour des pathologies graves, mais aussi pour d’autres plus légères. En France, elle est tellement répandue que les pouvoirs publics s’en sont alarmés. On prononce parfois le mot d’ « eugénisme », avec une exigence : le bébé zéro-défaut.

Attention à la panique !
Revenir à la réalité, relativiser peut être, et surtout toujours prendre le temps d’en parler en profondeur, c’est essentiel.